Maillot de bain homme, christelle beneytout

Je vous présente aujourd’hui les deux maillots de bain que j’ai cousus pour monsieur. J’avais eu la chance il y a déjà quelques années de trouver chez Indigotex du tissu à maillot de bain de grande qualité. Je ne sais malheureusement pas s’il leur en reste mais si vous avez l’occasion de passer vers Grenoble, n’hésitez pas à aller faire un tour chez eux, c’est une vraie caverne d’Ali Baba et les gérants sont très sympas et généreux sur les mesures.

J’ai utilisé le patron du maillot de bain disponible dans le livre « Casual Wear Homme » de Christelle Beneytout :

C’est un patron très simple à coudre qui ne comporte que 6 étapes pour lesquelles je n’ai rencontré aucune difficulté. J’ai d’ailleurs zappé la première qui consiste à créer une fente sur le côté de la jambe. Ensuite on assemble la fourche dos, on coud le biais qui formera la coulisse pour le lien à nouer puis on coud la fourche devant et l’intérieur des jambes. Reste à faire les ourlets, insérer un élastique et glisser le lien dans sa coulisse. Et c’est déjà terminé !!

Pour celui-ci, monsieur avait quelques réclamations : il voulait une poche dos et un soutien-balloches à l’intérieur. Bon, pour la poche dos, je ne suis pas allée chercher bien loin, j’ai utilisé le patron de poche du bermuda, disponible dans le même livre. J’ai rajouté du velcro pour que la poche reste fermée même dans l’eau et j’ai bien fait attention aux raccords, qui sont presque parfaits :

Par contre, pour le filet à boulettes, j’ai un peu plus galéré. J’ai voulu reproduire celui d’un autre maillot de bain de monsieur qui lui allait parfaitement mais ça n’a pas fonctionné. Ici j’ai dû y aller en tâtonnant, heureusement que monsieur télétravaille et qu’il pouvait faire des essayages réguliers ! J’ai donc coupé tant bien que mal un devant et un dos que j’ai assemblés par l’entrejambe et sur les côtés. J’ai ensuite cousu des élastiques autour des cuisses, directement à la surjeteuse et j’ai donc grossièrement obtenu un slip. Puis j’ai fixé le tout au haut du maillot avant de rabattre la ceinture où on insère l’élastique. Et là, cata : le matos était maintenu trop haut ! J’ai donc fait chauffer le découd-vite (beuuuuurk) puis j’ai allongé le slip en lui rajoutant une bande à la taille, coupée dans mes tous derniers cms, et là, miracle, tout était maintenu au bon endroit, tout en étant confortable, méga ouf de soulagement ! Je vous laisse admirer la chose, chic, glam et tout et tout :

Je ne sais pas si je recoudrai un jour un maillot de bain, cela dépendra du tissu que j’arrive à me procurer, mais en tout cas, le patron de celui-ci est très bien fait et les explications sont claires. Je n’ai pas encore cousu d’autres patrons de ce livre et je devrais m’y mettre parce que même si les modèles paraissent un peu vieillots sur les photos, les patrons sont de qualité et puis le résultat final dépend du tissu qu’on utilise…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.