Gilet Cannelle, Christelle Beneytout

On m’a offert le patron du gilet Cannelle il y a bien longtemps et pourtant, chose étrange, je ne l’avais encore jamais cousu (contrairement aux 3/4 des couturières de France et de Navarre). Il dormait donc tranquillement dans ma patronthèque lorsque mon amie me parle de son intention de le coudre. Là, bien sûr, ça a commencé à me travailler. Comme par hasard, au même moment, je tombe sur deux beaux coupons de tissu maille au Marché aux Tissus (Stoffen Spektakel). Là, forcément, j’étais mûre ! Je me suis donc attelée à la tâche et j’ai aussitôt regretté de ne pas m’y être mise plus tôt !

Ce chouette gilet se coud ultra rapidement et sans aucune difficulté. Les explications sont limpides et il suffit de se laisser guider, ce qui le rend totalement accessible aux débutantes.

Il se compose d’un dos, de deux devants et d’un col (à couper x2). On commence par coudre les épaules que l’on soutient en ajoutant un morceau de lastin dans la couture : cela empêchera le tissu maille de s’étirer et que vos épaules vous tombent sur les coudes. Ensuite on assemble les manches et on les ferme en même temps que les côtés. On fait les ourlets (l’ourlet du bas est obligatoire là tout de suite maintenant, les ourlets des manches peuvent se faire plus tard mais pendant qu’on y est …) et puis on passe au col : on assemble les deux parties par un petit côté de façon à obtenir une longue bande. On replie cette bande endroit contre endroit et on coud les petits côtés. Attention à ne pas sauter cette étape ! Ce fut mon cas lors de ma première version et j’ai dû faire une couture invisible pour fermer cette bande que j’avais déjà assemblée au gilet. On retourne finalement la bande sur l’endroit et on l’assemble au gilet. Et c’est fini !

Bon, c’était tellement rapide que je suis restée sur ma faim. J’ai donc décidé d’ajouter des poches. Le patron est disponible gratuitement sur le blog de la créatrice avec un tuto vidéo. Je n’ai pas suivi les explications et j’ai choisi de coudre les poches à 5 cm de l’ourlet du bas et à 1 cm du col.

Voici mes deux versions :

Admirez au passage la magnifique broche colibri réalisée en feutrine par Biquette !

Pour ces deux versions j’ai choisi de coudre la version A, en taille 38. Ce fut un régal couturesque et c’est maintenant un régal à porter. Je ferai sûrement d’autres gilets Cannelle, pour moi, pour Biquette, pour offrir, pour tester les idées de hack proposées par la créatrice et par toutes celles qui l’ont cousu… Merci (en retard) Christelle Beneytout !

2 réflexions sur “Gilet Cannelle, Christelle Beneytout”

  1. Effectivement facile à coudre. Mais je le couds en version jersey et je dois rallonger le col car si on tire trop ça ne fais pas joli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.