Veste Amandine, vestiaire urbain, Jenny hellström

Dans son livre « Vestiaire Urbain », la créatrice suédoise Jenny Hellström propose de nombreux chouettes modèles à coudre et notamment la veste Amandine. J’ai totalement craqué sur ce patron dès que je l’ai vu et c’est même pour lui que j’ai acheté ce livre, il y a quelques années déjà. Mais son niveau de difficulté m’avait freinée jusque là : 5/5… gloups … ! Et puis un jour, les Coupons de St Pierre ont fait une grosse vente de jeans et en même temps, Bennytex a proposé un superbe crêpe fleuri : le combo parfait pour une petite veste en jean doublée fleufleur ! Du coup, je n’avais plus d’excuse en stock et je me suis lancée.

Projet couture Vestiaire Urbain
Le livre, le patron décalqué, le jean et le crêpe. J’avais prévu du bord-côte marine pour les poignets mais j’ai finalement utilisé un bord côte froufroutant de chez Buttinette.

Il a d’abord fallu décalquer le patron qui se compose de 19 pièces : 11 pièces pour la veste, et 8 pour la doublure. Les marges de coutures ne sont pas incluses, ce qui rajoute pas mal de boulot. J’ai passé au final deux après-midi pour préparer le patron. Attention la pièce L (parementure devant) est listée dans les pièces de doublure mais est à couper dans le tissu extérieur. Il faut thermocoller les pièces I et L.

Decoupe tissu

Les explications sont claires mais ne rentrent pas dans les détails : un bon niveau de couture est vraiment nécessaire. Elles sont synthétisées en 22 étapes et chacune comporte un point technique. Cela peut faire un peu peur de prime abord mais quand on se lance dedans, c’est un vrai bonheur couturesque : on ne s’ennuie absolument pas et chaque étape est un régal à coudre.

J’ai quand même eu quelques sueurs froides, notamment pour la couture du col tailleur qui nécessite de faire des incrustations. C’est une technique que je ne maîtrise pas mais je m’en suis sortie sans trop de plis. Et puis, c’est sous le col où personne ne va aller mettre son nez. Si toutefois vous cherchez un tuto, Sandrine de SB Créations en a réalisé un très clair : clic !

L’angle n’est pas tout à fait droit mais ça fera l’affaire quand même. Le poil blanc vous est offert par Pachouille le chat qui perd ses poils.

J’ai également eu des soucis pour la couture de l’ourlet et là, j’ai dû bidouillé parce que je n’ai pas compris comment gérer l’aisance au bas de la doublure. Du coup, ma veste est plus longue de 3 cm, ce qui n’est pas pour me déplaire. Et puis encore une fois, personne ne va aller zieuter ma couture intérieure !

Voici ma réalisation :

Et en détails :

L’intérieur :

Je suis absolument fan de ce patron malgré le travail qu’il demande, et je vous encourage à vous lancer, c’est un grand plaisir de pouvoir porter cette veste au quotidien. Biquette en voudrait une aussi mais bon … hum … je vais peut-être attendre qu’elle arrête de grandir d’abord !

veste amandine, vestiaire urbain, jenny hellstrom

4 réflexions sur “Veste Amandine, vestiaire urbain, Jenny hellström”

  1. Quel travail ! j’adore les manches et je suis fan du devant mais un peu moins le dos. Je trouve que ça rend super bien avec ta broche fleur. Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *