Veste Léia, La maison victor 5/2021

J’ai été plutôt déçue par l’édition septembre/octobre 2021 de La Maison Victor. Aucun patron ne m’a directement tapé dans l’œil, sauf peut-être la veste Léia qui me semblait simple et rapide à faire… Et bien non ! J’ai enchainé les galères du début à la fin ! Pourtant, ça partait bien. Le patron est rapide à relever : comme la veste n’est pas doublée, il n’y a que 6 pièces à décalquer. Côté tissu, j’ai trouvé sur le site de ma petite mercerie un magnifique matelassé de type doudoune (tissu + ouate + tissu), de couleur gris métallisé que j’ai choisi d’assortir avec un biais simili cuir noir et des boutons pressions noirs, sur le même site. Bref tout commençait bien.

Et puis est venu le moment de couper mon tissu… début de la galère : qu’est-ce que c’est difficile à couper ce genre de tissu ! Au premier coup de ciseau, la ouate contenue entre les deux tissus se retrouve libérée délivrée et gonfle, ce qui fait que les deux tissus « s’écartent » : gare au coup de ciseau qui ne prendrait pas toutes les épaisseurs en même temps ! J’ai même cranté dans une des pièces en coupant mes devants, heureusement que j’avais assez de tissu pour un recouper un…

Adieu demi-devant droit !

Bref, je m’attaque à l’assemblage, pensant que la galère était derrière moi … que nenni !!! Dans le magazine, LMV nous conseille de surfiler (à la mac) ou de surjeter (à la surjeteuse donc) les bords crus pour plus de facilité. J’aurais dû suivre ce conseil judicieux plutôt que de me lancer direct sans réfléchir ! En effet, les deux épaisseurs de tissus n’étant plus solidaires, ce fut une p*** de galère de tout assembler sans faire de plis … et bien sûr, quand on pique dans un tissu doudoune, le trou reste là … pour toujouuuuuuurs …

J’hésite à vous parler de la suite … Le biais … vous voulez savoir ? A votre avis ?! encore une grosse galère ! Mais quelle idée j’ai eue de vouloir poser du biais simili (=glissant) sur du tissu doudoune (=glissant ++) ? Bon, ma réflexion première était qu’il était dommage de poser un biais non imperméable sur une veste destinée à être imperméable… D’où mon choix du simili… Mais je n’avais pas pensé au côté glissant, que dis-je, verglaçant, du mariage des deux. Et puis bien sûr, ce qui devait arriver arriva, je suis tombée en rade de biais à la moitié du projet. Et alors là, je n’ai toujours pas compris. LMV conseille 5 mètres de biais (3m. pour l’extérieur et 2m. pour l’intérieur). J’avais pourtant bien mes 5 m. mais malgré ça, je n’ai pas pu finir le devant. Bref … j’ai donc passé une nouvelle commande. J’adore payer des frais de port deux fois grrr !

Bon, on arrive à la fin de l’article, la galère va bientôt s’arrêter ? et bien non, toujours pas ! j’ai réussi à égarer la boîte de boutons pressions que j’avais achetée exprès pour ce projet … Moi la reine du rangement, la pro de l’organisation, la fille spirituelle de Marie Kondo, oui, j’ai perdu mes pressions et j’ai mis 12 heures à les retrouver. J’ai tout retourné chez moi, tout ! Et tout était bien rangé, tout, sauf ça ! GRRR !

Aller je vous épargne les tremblements au moment de percer les épaisseurs puis de fixer les pressions pour vous amener enfin à la conclusion : elle me va ! je vais la porter ! Ouiiiiiiii de joie et OUUFFFF de soulagement ! C’était ma première veste Léia et ce sera ma dernière !

Veste Léia, La maison victor 5/2021
veste leia LMV

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.